Prends-moi (de haut)

Oh oui, toi tu es un artiste, un poète, un habitué des podiums que ton imaginaire créé pour combler ton vide abyssal. Quant à moi, je ne suis pas assez à la hauteur, hum ?

Toi on te court après, tu es courtisé, tous et toutes considèrent comme un honneur de discuter avec toi, alors je devrais faire de même, pas vrai ?

Ta vie a été, est et sera palpitante, car avec une cuillère en argent dans le cul tu es né, tandis que j’ai trimé. C’est pour ta personne presque dérangeant de parler avec un gueux tel que moi, alors que le destin qui t’es promis est loin de nous réunir.

Et pourtant tu es là, dans mon lit, et tu dis m’aimer. C’est fou, pas vrai ? Comment aurais-je pu penser un jour que je tomberai raide dingue d’un con hautain tel que toi, et inversement, que tu t’intéresserais à mon être, que tu qualifies d' »utile à ta redescente sur terre, parmi les normaux« . Parce que oui, en plus tu te prends pour J-C. Me faire cet affront à moi, dont l’athéisme est presque une revendication tant il est dur de l’être de nos jours.

Allez, embrasse-moi idiot, mais ce soir, de haut, c’est toi qui sera pris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s