Itinéraire d’un connard (fin)

 Chapitre final : Rédemption ?

Vous m’avez pris du temps, vous qui m’avez lu, écouté m’épancher sur mon chemin de vie. Mais il faut dire que tout cela m’a fait réfléchir. A quoi bon vivre pour être un sale con ? Qu’est-ce qu’on y gagne ? Etre comparé à des types comme Eric Zemmour ou Pascal Praud ? J’ai du mal… à ne pas prendre mon pied en le sachant.

Votre bien-pensance est aberrante, arrêtez de penser à votre féminisme, votre défense des droits LGBT, des personnes racisées… Ouais, y’a des femmes qui cherchent aussi hein… Pareil, vous êtes pas normaux vous les pédés là…

Bref, j’ai du mal à comprendre comment vous faites pour ne pas aimer détester les gens. Cette satisfaction que cela me procure, l’énergie dépensée à haïr me rend heureux. C’est un bonheur inouï. Je pense que devenir un bobo comme sûrement beaucoup d’entre vous ne sera jamais un but dans ma vie. On dit souvent que plus l’on vieillit, plus l’on devient con. Alors, qui sait, l’âge aura-t-il l’effet inverse sur moi, qui suis un fieffé connard et fier de l’êtere ? Je vous laisse sur ce doute, car le développer me demanderais un effort que vous ne méritez pas. Laissez-moi mourir comme un con.

 

9 réflexions au sujet de « Itinéraire d’un connard (fin) »

    1. Ce mini-récit possède quatre articles et trois chapitres (si on compte le chapitre final). J’ai inséré le lien du dernier chapitre dans l’avant-dernier, j’avais oublié ^^
      Merci en tout cas pour ton commentaire, peut-être que le personnage reviendra, qui sait ? 😉

      P.S. : j’adore ton pseudo haha

      J'aime

      1. C’est exactement ce que j’ai voulu faire, me plonger dans la tête de personnes que je lis parfois sur les réseaux sociaux ou dans les médias et devenir eux l’espace d’un instant.
        Content que ça t’ait plu en tout cas !

        J'aime

  1. Ah oui, le pseudo, c’est le nom de mon site c’est parti d’un délire perso expliqué dans les premiers posts, aucun intérêt sur WP ça signe comme ça mais waaa ouais c’est un pseudo d’une certaine façon de voir 😉
    Ecoute, perso je fais le chemin inverse, j’ai toujours été « de gauche » à l’extrême et je note aujourd’hui une forme de fascisme de gauche pas du tout avoué, je sais ce qu’est un vrai gros con, mais on est tous un peu le con de gens divers. J’ai toujours essayé d’aller contre le courant et le courant aujourd’hui c’est le politiquement correct, c’est qu’il faut changer tout en soi jusqu’à nier sa nature. Alors en bon con, j’ai fait marche arrière. Cela dit on reste nous-mêmes, avec nos sensibilités, une personne cool même si elle se force à être agressive ne pourra pas l’être tout le temps, ça va contre sa nature.
    Enchanté
    Rafi

    Aimé par 1 personne

    1. J’avais pas l’impression d’être faux, je voulais épouser toutes les causes où y avait des personnes qui souffrent. Comme tu sais, le syndrome du sauveur on appelle ça. Et surtout je voulais pas faire de peine jamais à personne. Alors ça, ça peut perturber, parce qu’on devient hypocrite, par peur de vexer, et on avance plus du coup.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s