Abnégation

Je dois bien l’avouer : ma volonté est bien accrochée, refuse de s’évaporer. Pendant longtemps elle aura disparu, plus rien ne motivait mon corps à se bouger pour changer une situation compliquée.

Mais ces derniers temps, le feu sacré s’est emparé de moi, et une envie folle de me prouver que j’étais capable de réussir m’a poussé à agir. Etre refusé en Master a bien sûr été un choc, d’autant plus que j’étais pour une fois parti optimiste, pensant l’obtenir aisément. L’annonce de ce refus m’a néanmoins permis de penser à mon avenir immédiat comme jamais auparavant. En effet, qui dit pas de Master dit pas d’études, donc plus de possibilité de vivre en chambre étudiante, la condition « étudiant » n’étant plus respectée.

J’étais donc il y a quelques temps un jeune homme se voyant déjà passionné par son cursus en sociologie, mais qui finalement s’est retrouvé en sursis concernant les études/le travail, mais aussi (et surtout) le logement. Je me suis alors retroussé les manches, et j’ai couru, couru, pour qu’enfin ma vie ressemble quelque peu à ce que j’imaginais. Cela sera le cas quand mon concours d’éducateur spécialisé sera passé, et mon diplôme obtenu.

Or, pour financer tout ça, il faut trouver un job (en CDI de préférence). Nombre de candidatures et d’entretiens ont été nécessaires, mais c’est avec joie que j’ai appris aujourd’hui que j’étais embauché dans un fast-food connu (pas le top pour un végétarien, je vous l’accorde). Mais après tous les efforts fournis, je ne pouvais me permettre aucun faux pas, même si cela signifie mettre mon éthique de côté pour gagner ma vie. C’est ce qu’on appelle – si mes souvenirs de cours de sociologie du travail sont bons – le consciousnessless, ou le fait de travailler pour un groupe ou un secteur qui va à l’encontre de votre mode de vie, de penser.

Et pour couronner le tout, c’est en me rendant dans mon logement provisoire (je vous ai parlé de la colocation dans laquelle j’habiterai quelques temps) que j’apprends que j’ai décroché mon poste. Dire que j’étais heureux n’est presque pas utile.

L’espoir qui commençait à renaître est désormais le seul propriétaire de mes pensées, les doutes sur les capacités à faire sont dissipés.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s