Du bienfait de la gueulante

A force de pugnacité, on finit toujours par obtenir ce qu’on veut. Ici, c’était de reconnaître que les corps, le(s) sexe(s) ne sont pas des immondices, que l’on n’a pas à les censurer.

Là où Facebook a mis des plombes à mettre fin à un direct retransmettant un massacre suprémaciste, lorsqu’il s’agit de montrer des personnes à moitié nues, c’est le scandale.

Néanmoins, insister et demander à Facebook de re-réexaminer le cas permet de leur faire changer d’avis. La photo ne va pas à l’encontre de leurs « standards » (contrairement à ce qui a pu être dit deux fois auparavant…).

Je republie donc cette image avec plaisir !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s