Ma chère Oberkampf

Tu as été la rue où j’aurais sans doute le plus consommé de boissons alcoolisant mon sang. Le 11ème arrondissement dans lequel tu te trouves abrite notamment un bar que je fréquentais avec celui qui est très vite devenu, au fil de ces soirées peinardes autour d’un ou deux verres, un de mes meilleurs amis.

Je t’ai abandonnée depuis, te préférant le premier arrondissement, et ses bars plus queer, dont l’esprit me correspond davantage. Mais sache que je ne t’oublie pas. Preuve en est que ce soir je te retrouve, pas avec l’ami susnommé, mais un autre, qui a été mentionné il y a peu ici même.

Le Baromètre ne peut pas ne pas être mentionné ici, ce bar où justement nous traînions avec Edouard, et où nous nous racontions (enfin je me racontais surtout, je dois dire). Tu as changé de nom, peut-être seras tu visité ce soir, toi qui a changé d’identité.

Allez, à tout à l’heure ma belle ❤️🍻

2 réflexions au sujet de « Ma chère Oberkampf »

Répondre à fairypsycho Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s