Onze ans et toutes ses dents

Ça n’était pas gagné pour Red, celui qui serait le héros de toute une génération. Désireux de parcourir le monde, afin de rencontrer humains et animaux exotiques, il voyait son rêve brisé par son jeune âge. Oui mais voilà. Il vit dans un monde où, à onze ans, tu peux partir au péril de ta vie pour ce voyage initiatique.

C’est presque sans un mot pour sa mère – son père étant absent – qu’il quitte le domicile familial, composé de deux pièces, une salle à manger et la chambre du gamin. Pas du luxe, vous en conviendrez. Mais c’était bientôt fini tout ça, cette vie dans ce petit village moisi aux deux maisons et au laboratoire ainsi que son professeur si réputés.

Pour quitter sa terre natale, il devait choisir une bestiole. Tortue, dinosaure ou lézard, tel était son choix, un dilemme auquel il n’eut à faire face longtemps puisqu’il tomba sous le charme de ce petit lézard au bout de queue en feu (il n’a que onze ans, aucune idée saugrenue ne lui traverse l’esprit contrairement à vous, vilain.e.s).

Forêts, plaines, centrale électrique, volcan et autres monts escarpés égayent ses pérégrinations. Le petit lézard grandit, comme son « Dresseur » comme il se fait appeler, et un jour, il apprit à voler. Il devint un dragon, sublime et majestueux, qui émerveillait Red et lui faisait voir la région qu’il explorait depuis les cieux, une vue magnifique malgré le risque de chute toujours présent.

Voler est un des avantages que ces bêtes lui offrent, mais il doit faire face à des problèmes… épineux. Des arbustes de sa taille lui bloquent la route, et il doit apprendre à une bête à les couper. Or, posséder des griffes ne suffit pas, non ! Il faut d’abord obtenir un certificat permettant au Dresseur de pouvoir ordonner à sa bête de couper l’arbre (on notera le fait que taillader un adversaire est possible dans ce papelard).

De villes en villes, de certificats en certificats, de rencontres en rencontres (plus ou moins heureuses ou effrayantes), notre jeune enfant arrive enfin au Plateau. LE lieu que tous les gamins de son âge (pas les gamines, une politique de l’enfant unique masculin était mise en place au sein du foyer de Red…) veulent atteindre.

Pour celles et ceux qui n’ont jamais joué à Pokémon, ceci est la fin du récit, découvrez vous-même ce que ces jeux (ici Rouge et Bleu (1999) ou Rouge Feu et Vert Feuille (2004)) vous réservent. Pour les autres, ceci était une envie de revenir sur ces souvenirs, heureux et insouciants, le peu que j’avais étant enfant ❤️

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s