Pailletées, et alors ?

Alors que bon nombre de cinéphiles se rendent dans les salles obscures pour admirer la fin d’une saga super-héroïque, moi, je suis allé voir des héros bien plus normaux.

Oui, des héros, et oui, normaux. Pourtant dans la vie, les crevettes, fruits de mer et autres, j’aime pas ça. Mais celles-ci ont enchanté ma soirée, comme celle sans doute d’une salle comble pour cette avant-première.

« Les crevettes pailletées », c’est quoi ? L’histoire d’un sportif brillant (et plutôt attirant) dans les bassins, mais pas dans ses propos. Il en tient des pas tendres – homophobes – envers un journaliste, ce qui lui vaut comme sanction d’entraîner pour les Gay Games une équipe de water-polo, nos fameuses crevettes.

Leur découverte se fait dans les vestiaires, et déjà, on se marre, comme pendant toute la durée du film. Pas très doués mais extrêmement attachants, les joueurs de l’équipe devront faire face à un nouveau coach assez réticent. Puis de fil en aiguille, chaque jour, chaque entraînement passés à côté de ces gais lurons le fera évoluer. Mais il n’est pas le seul. Les membres de l’équipe vont se redécouvrir, et partager les mêmes moments que n’importe quelle équipe de sport. Rigolade, tensions, émotions, bref, on finit vite par comprendre – et c’est le message principal du film -, l’homosexualité des joueurs ne les différencie en rien des autres. Ce qui m’a énormément plu, c’est la diversité des corps. Pas des bêtes de muscles, non, des corps « normaux ». Et quoi de mieux pour se reconnaître en tant qu’homo que de voir qu’il n’y a pas que des mecs bodybuildés chez les gays.

Point très apprécié, la présence d’un personnage transgenre dans l’équipe. Rafraîchissant, avec toujours le mot pour rire. La présence d’une équipe féminine lesbienne est aussi un gros plus. C’est sincèrement un film que je reverrai, sûrement avec ma sœur d’ailleurs.

Un grand bravo et merci à Cédric Le Gallo et Maxime Govare (que j’ai adoré « Toute Première Fois » ❤️, qui avec ce long-métrage, nous livrent un message de tolérance avec bonne humeur, et par les temps qui courent pour les LGBT, ça fait du bien ! Leur récompense au festival de l’Alpe d’Huez 2019 est amplement méritée❤️🍤✨

A partir du 8 mai, courez, nagez, plongez dans l’univers du sport tolérant, ça vous fera du bien 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s