Effondrement

Le processus aura duré trente ans. Quatre murs solides, que toute la volonté du monde ne pourrait détruire, ont été forgés autour de sa personne. Il aurait pu les franchir lorsqu’ils n’étaient encore que des murets, cependant sa condition de reclu, voire d’ermite lui convenait.

Lui qui aimait regarder les étoiles luisantes et rassurantes, un plafond à l’opacité démesurée s’est bâti en faisant disparaître ces moments de rêverie. Ces murs – malgré leur non-existence physique – laissaient passer le froid glacial qui envahissaient notre héros, froid qui là encore était souvent ressenti, et non réel. Il était peu à peu dévoré par un blizzard mental, sous le regard de cet avatar, avide de souffrance humaine. Il allait gagner, le tuer, et se régaler de son âme d’homme qui, petit à petit, a sombré dans l’inconnue obscurité.

Il était si généreux, simple et souriant, pendant les dix premières années de sa vie, avant que celle-ci ne prenne une tournure inattendue. L’homme est passé par toutes les phases possibles : incompréhension, rationalité, espoir, désillusion, folie puis acceptation de son sort. Son ennemi ? Lui-même, et sa volonté disparue. Il y en a bien un autre, cette vie qui l’aura enfermé, et qui au ciel brillant lui aura fait préféré le trou noir, le néant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s