Sanglante gloire

Gilles arrive dans sa chambre, cadavres pendant au plafond. L’odeur de chair est fortement détectable, « délectable » pense l’homme. Tous types de corps sont trouvables, mais c’est du bœuf qu’il est venu dépouiller d’une côte pour sa cliente.

Cliente qui n’est autre qu’une habituée, amie de longue date de la femme du boucher.

– Elle reviendra ? lui demande-t-elle lorsqu’il approche du comptoir.

– Pas tout de suite, les doutes sur son compte n’ont pas encore été totalement dissipés, soupire Gilles.

– Ça commence à faire longtemps qu’elle s’est évaporée. Tu crois qu’ils vont la trouver ?

– Sa couverture est parfaite, aucun moyen. Ils lâcheront l’affaire et elle pourra revenir ici, incognito.

Sa couverture lui a été imposée car nombre de unes de journaux régionaux avaient comme sujet de prédilection cette femme. Pourquoi ? Elle est soupçonnée d’avoir séquestré au moins dix enfants, privés de nourriture et d’eau jusqu’à ce que mort s’ensuive.

La police l’a recherchée pendant des mois, mais elle avait déjà pris ses jambes à son cou, après avoir préparé sa filature avec son conjoint. Où est-elle partie ? Personne n’en est sûr. Pas même l’homme, qui n’a plus de nouvelles alors qu’ils s’étaient promis de garder contact jusqu’à ce que cette mascarade ne cesse.

L’espoir auquel se raccroche l’homme, c’est que si elle avait été retrouvée, morte ou vive, on en aurait parlé. S’il l’a aidée à s’échapper d’ailleurs, c’était sous la menace. C’est effectivement lui qui a trouvé le premier corps dans leur cave, choqué tant il ne doutait pas de ce qui pouvait se passer dans son propre domicile. Sa femme continua pendant des semaines, et son mari se retînt de tout dévoiler tant ces actes et leur dissimulation étaient insupportables.

Il l’espère secrètement morte, même s’il sait que dévoiler ce qu’il savait et la façon dont il l’a aidée à fuir les autorités lui vaudra de lourdes peines. Alors il tait tout. Et laisse le peu d’années qu’il lui reste à vivre couler. Il aura au moins eu l’honneur d’avoir été le compagnon d’une femme à la macabre célébrité.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s