“Easily the best I ever had” (36)

⚠️Ce récit fictif est à caractère érotique. Certaines scènes peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes, ce texte est donc interdit aux mineurs⚠️

Chapitre 36 : Fierté

Cela fait deux ans maintenant que Clara est entrée à l’école, c’est aujourd’hui sa rentrée en CE1. Comme l’an dernier, elle veut que ses deux papas l’accompagnent. Julien devait se rendre au tribunal pour bosser des dossiers, mais lui a promis de venir, au pire arriverait-il en retard de quelques minutes.

Ce matin donc, à 8 heures, nous nous dirigeons vers l’école. Notre fille reconnaît des visages familiers, des copains et copines avec qui elle s’est très vite entendue. Ces derniers s’approchent donc, et nous saluent avec entrain en lançant un « Bonjour les papas à Clara ! », ce qui nous fit sourire. Il était temps pour la petite et ses camarades de se rendre en classe, vers 8h30.

Nous la quittâmes donc et partîmes pour le travail. Nous rentrons avant elle, sa journée finissant à 17h d’après ses dires. C’était l’occasion de faire profiter nos corps d’un moment agréable. Nous nous fîmes couler un bain, et je me postai alors sur lui, allongé. Le contact de sa peau noyée dans l’eau était des plus apaisants. Ses yeux m’envoyaient un message très clair, que je réceptionnai immédiatement en frôlant son corps de mes doigts, jusqu’à ce membre qui commençait à recevoir un puissant afflux sanguin.

Je caressai ce pénis tout en embrassant mon homme, qui décidait de m’imiter. Au bout de dix minutes, nous laissions nos mains se poser sur le visage de l’autre pendant que nos corps se frottaient l’un à l’autre, nos sexes s’affrontant comme deux lames. La buée produite par la chaleur de notre nid aquatique rendait l’ambiance follement excitante. Julien se déplaça alors sur moi, posa son dos sur mon torse et ses globes fessiers s’amusèrent à rendre fou mon pénis. Je le saisis par le torse, et lui mordille le cou. Je n’en pouvais plus, j’allais devenir fou. J’enlevai le bouchon obstruant le siphon de la baignoire et alors que l’eau s’infiltrait dans les canalisations, nos spermes s’exfiltraient de leurs prisons, en allant se projeter sur nos corps humides.

16h30, il fallait récupérer notre ange. Nous nous lavions rapidement, un baiser langoureux et c’était parti pour l’école. Nous vîmes Clara au loin, le sourire aux lèvres, ce sourire si éclatant, qui fonça en courant en nous demandant si elle pouvait inviter deux amis à goûter à la maison. Nous acceptions avec plaisir, sachant que ça ne pourrait que faire du bien à tout le monde. En effet, j’observai sur les cous des deux garçons – des frères apparemment – des traces de bleus. Alors s’ils pouvaient profiter d’un moment chaleureux, je ne pouvais décemment pas leur enlever. L’un des deux s’adressa à notre enfant :

– T’as de la chance d’avoir des parents aussi cools, les miens font que de se battre.

Son frère ajouta :

– Même qu’ils veulent plus de nous, j’ai entendu un soir, ils s’engueulaient et je les ai espionnés.

Clara, choquée nous demanda, innocemment :

– Papas, je peux avoir deux frères ? Alleeez !

Nous nous regardâmes , un peu embêtés mais conscients du climat que connaissent les deux garçons, et devant l’insistance des trois bambins, leur promirent qu’ils pourraient venir autant qu’ils le voulaient. Le soulagement sur le visage des frangins était explicite, ce qui m’inquiétait d’autant plus. Je décidai d’en parler au bureau demain, afin d’enquêter sur le cas de cette famille et trouver une solution.

Une fois rentrés, nous laissions les gamins jouer, rigoler, crier, en pensant que nous avions de la chance, fiers de notre petite.

Chapitre précédent

Chapitre suivant

Premier chapitre

Une réflexion au sujet de « “Easily the best I ever had” (36) »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s