Glauque, l’hommage encré ?

Je ne crois pas en avoir parlé, mais mes envies de fantaisies corporelles sont en train d’être réalisées.

Premier (pour l’instant) exemple, la pose d’un piercing à l’oreille droite, discret mais qui me plaît beaucoup. C’est mon cadeau de Noël, et c’est ce à quoi je vais penser pour éviter le drame de la solitude pendant les fêtes.

Mais là n’est pas vraiment le sujet. En effet, j’ai depuis des années envie de rendre hommage à mon frère, mort il y a presque 21 ans. Je sais que jamais je ne l’oublierai, mais le tatouage en son honneur était une volonté gravée dans mon cœur.

Or, en en parlant à des proches, j’ai eu des retours assez mitigés sur la question. On m’a notamment dit que cela faisait un peu « glauque », de porter le nom d’un.e mort.e sur soi. Mais de un, il n’est pas n’importe qui et de deux, pourquoi trouve-t-on légitime de se faire tatouer le prénom d’un.e nouveau.elle né.e mais pas d’une personne décédée qui nous était chère.

Jamais je ne m’étais posé cette question avant. Mais après tout, c’est mon corps, donc mon choix 😏❤️

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s