Rêveuse guerrière

Tou.te.s sont en train de remuer leurs corps, de danser, de s’extasier sur la musique beaucoup trop forte, pendant qu’Elsa imagine. Quoi donc ?

Quelle aurait été sa vie si… son père ne l’avait pas battue, puis assassiné sa femme, avant de se suicider, comme un lâche ? Elle est aujourd’hui en fauteuil roulant, les coups paternels lui ayant brisé une jambe…

Quel regard porteraient les gens sur elle sans cette foutue chaise dont elle ne peut se passer ? Peut-être un regard moins condescendant, empli de cette fausse pitié qui l’exaspère ?

Elle n’en sait absolument rien, est consciente « qu’avec des si… », mais apprécie les récits alternatifs de sa vie qu’elle invente, ici en soirée. Elle a consommé, chez cet ami qu’elle se ferait bien, mais il est casé ce con, avec un gars tout aussi charmant. L’alcool l’aide à créer un monde dans lequel elle aurait pu appuyer sur le bouton « Reset » de ses 19 dernières années et tout changer. Tuer le père, qui sait ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s