Easily the best I ever had (34)

⚠️Ce récit fictif est à caractère érotique. Certaines scènes peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes, ce texte est donc interdit aux mineurs⚠️

Chapitre 34 : La nuit des longues pelles

C’est pour moi la parade nocturne la plus douce que nous ayons connues, Julien et moi, depuis la formation de notre couple. Pas de trace de domination quelconque, même s’il appréciait la mienne. Non, ce soir, nous avons simplement exploré l’autre, sourit aussi, et discuté. Chose que j’ai toujours trouvée pénible pendant l’acte mais qui à ce moment précis me semblait irréelle. Je plongeai mes yeux dans les siens, pendant que de petites piques étaient lancées, et c’est lui qui a le plus pris, pour le coup.

Mais il y a autre chose qui m’a marqué pendant ces heures de passion. C’est l’incroyable symbiose entre nos langues. Jamais elles n’auront autant dansé, bataillé, joué ensemble. Nos yeux clos, le sens du toucher était à son apogée et les sensations décuplées. C’était magique, tout simplement. Mais je le savais, au fond, que cette impression d’être dans un rêve ne durerait pas. Son échec à procréer et nous permettre de fonder une famille l’a profondément affecté. J’avais beau lui dire qu’il y avait toujours une solution, et qu’au pire on n’aurait pas d’enfant, il se rabaissait, et estimait que je méritais mieux.

Alors cette nuit je fit tout pour lui montrer mon amour, inconditionnel. Entre un bambin et lui, c’est clairement la deuxième option qui serait choisie. Je veux qu’il le sache. Alors encore plus loin ma langue s’engouffre dans sa bouche, la visite, même si elle en connaît les moindres recoins. Car oui, cet homme, mon mari, je ne peux l’imaginer partir. Voilà que je panique, et que frénétiquement je saisis son sexe pour le branler. Il m’aura fallu une dizaine de minutes pour me détendre, et faire de même pour lui après qu’il ait éjaculé. Puis, comme un signe de nos angoisses respectives, nous nous disons « Je t’aime », avant que la lune ne vienne éclairer ce visage perturbé, mais si pur.

Chapitre précédent

Premier chapitre

Chapitre suivant

2 réflexions au sujet de « Easily the best I ever had (34) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s