Trou noir

Hugues ne peut s’empêcher de courir, il doit s’échapper. Poursuivi par une horde de loups affamés, il n’a pas envie de finir comme repas pour ces bestioles.

Une maison, là ! Merde, porte close. Tant pis, il bande son coude, et brise une vitre pour ouvrir la porte de l’intérieur. Un courant d’air passe à cause de cet acte, mais il fait néanmoins plus chaud, c’est réconfortant. Il entend les pas des bêtes, c’est à en devenir fou. Si seulement il avait un fusil, un couteau, quelque chose, mais non. Que dalle. Il est arrivé « là » par hasard. Mais comment ? Qui l’a envoyé ? Serait-il venu de son plein gré ? Il ne sait plus.

Tout ce qu’il sait, c’est que la mort le guette. Ses réserves de nourriture semblent suffit, mais la plupart de ses denrées est avariée. Il doit composer avec fièvres et diarrhées pas possible. Enfin, vaut mieux ça que périr lamentablement au milieu d’une forêt ? Une forêt ? Hugues n’en est même plus sûr. Tout se brouille autour de lui… Merde ! Les loups sont aux fenêtres, ils sont féroces les cons ! En voilà une de brisée, et la meute des cinq pénètre dans l’abri de fortune du héros.

« You died », vit Hugues, le vrai, affiché sur l’écran de son PC. Ecran qu’il s’empresse d’éteindre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s