Flirt musical

« ¿Una danza? »

S’il voulait danser ? Avec cet hidalgo ? La question ne se posait point. Il prit la main de l’homme, au visage marqué, pas par les années – il devait avoir au maximum 35 ans – mais par des cicatrices, que notre héros trouvait extrêmement bandantes.

« … you got a perfect one, so put it on me ». Les paroles de Talking Body résonnaient dans la salle, pendant que les hommes se fixaient. Puis arriva Rabiosa. L’occasion parfaite pour donner pleine satisfaction à leurs pulsions furieuses. Une salsa fut dansée, sur ce son de Shakira, et les mains se sont promené.

« … it’s time to ruuuuuun ». Tiens, ils devaient résister maintenant. Résister à l’envie de partir dès maintenant, pour se rendre chez l’un, ou l’autre.

« ¿Mi casa? »

Ça tombait bien, le jeune homme n’avait pas fait le ménage et se voyait bien découvrir un peu plus de son partenaire en se rendant à son domicile. Il accepta donc – tout en remerciant ses parents de l’avoir forcé à choisir espagnol en deuxième langue – et lui répondit que c’était « Con placer, no puedo esperar ese momento contigo ».

« Need someone to numb the pain ». Il faut croire qu’il l’avait trouvé, pour une nuit tout du moins.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s