Dans le brouillard

Il l’a marqué, ce trois points. Son coach en est fier, de William. Le jeune homme de 19 ans progresse à une vitesse fulgurante, et est l’étoile montante de son club. Mais son étoile à lui, c’est Marc, coéquipier et pivot de l’équipe.

Les deux sont très amis, et leur relation n’est pas à l’image de celle que l’on peut se faire d’une amitié entre mecs. Quand ils se saluent, c’est bisou sur la bouche. Ils dorment ensemble – en colocation – sans aucun problème, se douchent ensemble. Mais ils sont amis. Leur histoire fait grincer quelques dents, mais casser ce modèle de l’amitié virile est une volonté de leur part.

Sauf que l’un d’eux, vous l’aurez deviné, voudrait plus que ça. Et il commence à jalouser les conquêtes féminines que ramène son pote. William aussi, en ramène, ou dort chez elles parfois. Mais il sent que son désir ne se porte plus que sur cet ami.

Alors un matin, il écrit un mot, et avant que les gars n’aillent s’entraîner après appel du coach, il le glisse dans le casier de Marc. Après une séance intensive, les douches, l’équipe se change, et Marc lit le mot. Son visage est celui d’un homme étonné, mais il n’ébruite rien. Sur le chemin du retour, il en parle à William, qui avait fait semblant de ne rien remarquer. Marc se dit flatté, mais se demande de qui ces mots – dont il trouve l’écriture maladroite, comme celle d’un garçon – proviennent. Son pote lui prend alors la main, geste anodin au vu de leur relation, et plonge ses yeux mouillés dans les siens.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s