Apprentissage

« C’est quoi ça ? », demande Julie.

« Bah, une fille… », répondit son fils Hadrien.

« Une femme, jeune homme. », insista sa mère.

« Ouais bon ok, une femme, pardon… », s’excusa l’adolescent.

Mais pourquoi donc ces questions ? Hadrien se le demandait. Pourquoi ces sortes de « cours » sur les femmes ? Un soir, un cours sur les écrivaines, un autre sur les violences conjugales…

Ce soir donc, c’était sur la non-infantilisation des femmes. Dire d’une femme que c’est une « fille » alors que biologiquement, ça n’est plus le cas, c’est la ramener à son statut d’enfant. C’est drôle, on entend rarement « C’est un garçon bien », alors que la phrase tournée au féminin est monnaie courante. On préfèrera « mec » ou « gars ».

Hadrien osa la question : « Pourquoi m’apprendre tout ça ? »

« Écoute chéri, t’as quinze ans, et il faut que tu saches que c’est pas aux jeunes filles de ton collège de s’adapter à vous, les jeunes hommes. Il faut que tous les hommes apprennent que les femmes ne sont pas à leur disposition, qu’elles sont libres, qu’elles ont fait l’histoire et la feront. »

Après cette réponse, pleine de bon sens, Hadrien se permit une petite pique :

« De toute façon, t’en fais pas, je frapperai jamais ma femme. Je te présenterai sûrement un mec ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s