“Easily the best I ever had” (32)

⚠️Ce récit fictif est à caractère érotique. Certaines scènes peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes, ce texte est donc interdit aux mineurs⚠️

Chapitre 32 : Vivent les mariés, etc.

Contrairement à nous, cette cérémonie était sobre. Peut-on appeler cela une cérémonie d’ailleurs ? Il y a eu signature du contrat en mairie, puis petite fête avec les potes proches. Je me souviens avoir adressé un mot à ma sœur, pour lui dire que j’étais sûr qu’elle serait étonné de me voir la bague au doigt.

Puis nous avons commencé à boire et danser dans ce bar, avant de tou.te.s sortir et rentrer, comme après une soirée tout à fait normale. Mais pour toi, mon désormais mari, la fête n’était pas finie. Tes fringues ont valdingué, contre le mur je t’ai plaqué, et pendant des heures nos haleines quelque peu alcoolisées se sont mélangées. Le lit aura supporté deux ou trois 69, les menottes que tu auras portées pendant presque toute la nuit. Ton cul a été marqué au fer rouge par les fessées qui lui ont été prodiguées, et mes doigts auront visité ton antre avant mon membre (j’ai senti que le doigt bagué t’avais fait vibrer).

Puis le premier réveil en tant qu’époux. Ça fait bizarre, quand même. De me dire que toi, Julien, a un statut civil te liant à moi. Ce mariage ne changera pas grand-chose. Enfin c’est ce que je pensais. Car nous avons reçu, ce matin, l’appel de la mère porteuse…

Chapitre précédent

Chapitre suivant

Premier chapitre

2 réflexions au sujet de « “Easily the best I ever had” (32) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s