Le leurre

Je ne suis pas moi. Enfin, pas le moi que je suis vraiment. Pas avec lui. Pas en ce moment.

Je devrais dire que je ne suis plus moi à cause de lui. Pourquoi ces interrogations à son sujet ? Cette impression qu’il me fuit, alors que le contraire m’avait été indiqué, qu’il n’avait été en aucun cas froissé par mon aveu ?

Impression qui devient de plus en plus une certitude lorsque je constate la façon dont il évite de répondre à mes demandes de rencontres, puisque je parle d’autre chose avant. Donc j’essaie parfois de lui proposer un rendez-vous tranquille, là où s’est déjà rendus plusieurs fois, mais pas de réponse.

Pourquoi le fruit de tout ça n’est que torture ? Il n’est qu’un homme. Dont je n’aurais peut-être pas dû croiser la route, tant j’ai envie de suivre la même que lui désormais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s