L’œil du cyclone

Tout le monde l’a vu venir, et a su qu’il allait dévaster leur avenir. Cette tempête voulait leur nuire, et nombre de ces personnes n’ont eu qu’une option : mourir.

Tous ces gens aimaient, forcément, quelqu’un. Une mère, un ami, une copine ou un frangin. Que se dit cette personne, si elle est encore en vie ? Peut-être maudit-elle cette vile catastrophe, qui laisse des centaines de cœurs meurtris.

Mais pense-t-on à ce cyclone ? A cette destructrice aune ? Voulait-il vraiment semer le chaos, ou simplement s’ennuyait-il là-haut ? L’a-t-on regardé dans les yeux ? Non, bien sûr, cela aurait fait des malheureux.

En ce moment, ce monstre climatique pleure ces morts. Mais on l’accuse de tous les torts. L’humain ne se remet pas en question. Pourtant, il devrait pour éviter de telles désillusions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s