Le métal

Non, je ne causerai pas du matériau, mais bien du genre musical.

Je n’entrerai dans l’histoire de cette musique, ce que je pourrais faire, mais ce n’est pas l’angle que j’ai envie d’aborder sur le métal.

Le métal, d’après ce que vous connaissez, c’est des gars et des filles aussi (certes moins) qui gueulent sur scène des paroles. En gros, ça paraît – comme on me l’a déjà dit, ce qui est d’ailleurs le point de départ de cet article – être juste du bruit, des gens maquillés en mode satanique, et des oreilles qui saigne.

Mais le métal, c’est un mode de vie, et même de penser. Tu n’écoutes pas du métal, tu vis métal dans ta façon d’être, de parler, d’apprécier les choses… Comme toute musique, elle influe sur ta personnalité. Le métal, il a un sens aussi. On ne fait pas de la musique, on n’écrit pas de textes « pour rien », il y a toujours un message porté par le texte. Certes il peut être minime ou peu philosophique, mais ça reste un message, compris ou pas par celles et ceux qui écoutent.

Autre cliché à démonter : la « brutalité » des métalleux. Je n’use pas de l’écriture inclusive exprès car on pense beaucoup et à tort que le métal – et le rock plus globalement – est une musique de mecs. Or non, tout le monde peut se retrouver dans la musique rock/métal, il n’y a pas de barrières. Non, nous ne sommes pas des brutes. Oui, quand on voit les images de pogos où tout le monde se bouscule, ça peut faire penser que c’est de la violence. Mais pas du tout. A titre d’exemple, lors de la victoire en demi-finale de Coupe du Monde de la France, à un moment donné, j’ai vécu un moment qui ressemblait à un pogo, et les gens se ramassaient, il y avait une solidarité en plus de l’esprit festif.

Je le répète, mais il n’y a pas de violence dans le métal. Les propos peuvent choquer, c’est même parfois le but, mais il y a du métal engagé aussi. Il suffit de chercher (ou dans mon cas, de rencontrer quelqu’un qui s’y connaît mieux que moi et m’emmène dans l’univers métal en me faisant découvrir de nouveaux groupes).

Tout ça pour dire que personne ne doit avoir honte de ce qu’il.elle écoute, et personne ne doit juger. La musique permet la construction sociale et psychologique de l’individu, la critiquer peut donc remettre en question toute cette construction et affecter la personne visée.

Sur ce, bisous métalleux 😘🤟🏻

5 réflexions au sujet de « Le métal »

  1. Il y a métal et métal. Ça dépend de quel genre de son on souhaite entendre. Est-ce la violence d’un Marilyn Manson, voire Slipknot, ou est-ce un son plus sophistiqué comme Nightwish ?

    J’ai commencé mon éducation de metalleux au collège avec Marilyn Manson et Rammstein (trop violent à mon goût) puis System of a Down. La musique était parfois légèrement agressive à mon goût, mais j’ai été séduit par la voix de Serj. J’ai découvert en terminale le groupe Nightwish. Ce qui me plaisait, c’était la voix de Tarja Turunen qui jouait avec la basse. Le côté symphonique me plaisait également (j’écoute aussi de la musique classique et de l’Opéra).

    Depuis, je me suis tourné vers le Symphonic Metal. Mes groupes favoris : Epica, Nightwish, Therion, Rhapsody et Within Temptation

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s