Soyons « Cash »

Je voulais vous parler d’un truc qui me chiffonne. En effet, j’ai regardé hier sur YouTube le dernier reportage de l’excellente émission « Cash Investigation » (qui a notamment enquêté sur l’affaire lybienne dans laquelle Nicolas Sarkozy est mouillé). L’enquête d’hier portait sur le plastique et les pratiques assez peu transparentes des grandes firmes internationales, Coca-Cola par exemple.

On y découvrait comment certains acteurs membres d’associations et autres groupes de défense de l’environnement jouent un double jeu malsain en exerçant un lobbying intense afin de préserver la prépondérance de l’industrie du plastique. Surtout, ce fut une occasion d’observer comment les consommateurs.trices sont sans cesse culpabilisé.e.s et les industriels montrés comme les gentils souhaitant sauver le monde.

Bien sûr, il est vrai que jeter ses emballages par terre n’est pas une attitude responsable, nous sommes d’accord. Mais au lieu de moraliser le comportement des pollueurs.ses étant désigné.e.s comme étant les consommateurs.trices, pourquoi ne pas simplement réduire la production de plastique ? C’est la question que pose le reportage, en montrant à quel point la production de plastique a des conséquences graves (amas monstrueux de bouteilles et autres emballages plastiques dans les surfaces maritimes et dans l’organisme des poissons notamment).

De plus, et c’est là que j’ai pris conscience d’une chose, le recyclage des emballages plastiques est potentiellement dangereux. En effet, ces derniers contiennent des Polluants Organiques Persistans (les POP) dont font partie les retardateurs de flammes (contenus dans les jouets pour enfants, entre autres et entraînant des problèmes de santé, même chez les animaux). Le recyclage, mis sur un piédestal et présenté comme LA solution pour un monde sans déchet, n’est pas si miraculeux, puisque tout n’est pas recyclé.

Réduire sa consommation de plastique est une solution, à l’heure où il est partout et se répand à une vitesse hallucinante (4000 tonnes vendues par seconde). Il suffit de voire une banane ou une pomme emballée dans un sachet plastique, pratique complètment absurde. Le suremballage est une menace grave, mais les industries n’en ont cure.

Je vous laisse ci-dessous le lien de l’émission diffusée sur YouTube (sympa de penser à celles et ceux qui n’ont pas la télé <3)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s