Marche devant, je te rejoins vite ❤️

Mais dites ! C’est que j’allais oublier de vous faire part de mes impressions sur le nouveau titre de Chris ! Il faut dire qu’elle ne l’a pas annoncé, pas même la veille cette fois. Non, je l’ai su sur Instagram, des fans relayant une rumeur provenant d’une radio. Et en effet, il y a trois jours, la chanteuse dévoile La Marcheuse.

Mon anti-Macronisme primaire m’a d’abord fait tiquer sur le titre. Mais cette mélodie doucement catchy, cette voix qui se fait très douce (sans nous rappeler « Chaleur Humaine ») et ces paroles – entièrement en français – m’ont fait chavirer.

Chris nous parle de cette violence qu’elle a subie (« J’vais chercher éhontément, les coups portés sur moi, la violence facile »). Mais si sa voix peut faire penser à une certaine fragilité, il n’en est rien. Héloïse s’en va provoquer (« J’vais toujours au-devant. Il me tarde de trouver la violence facile »). C’est la Christine qui voulait « boxer » dès 2015 que l’on retrouve ici. La preuve :

« Les gens sourient de peur que ma maladie de boxeur se prête »

Elle a le sang chaud, et sa violence se voit clairement, elle veut frapper. Retrouver les sensations de ses anciens affronts ? Peut-être.

Toujours est-il que ce morceau, sous ses airs doucereux, ce morceau est plein d’une rage qui me fait du bien à entendre. C’est sans conteste le morceau de Chris dans lequel je me reconnais le plus, depuis ses débuts.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s