Je la sens bien cette année universitaire

Oui, j’ai bon espoir. Je pense même ne pas trop m’avancer en disant que ça sera sans doute l’année de la sérénité mentale. D’une part, pour ça :

(Comme vous le voyez, ça sera pas hyper fatigant).

Mais en outre, comme indiqué, je vais pouvoir travailler. Bon, le contrat n’est pas encore signé avec la mère de l’enfant que je garderai mais il y a des chances infinitésimales que ça foire. Et qui dit travailler dit gagner de l’argent. Argent qui m’a cruellement manqué ces dernières semaines, je vous en ai assez parlé pour que vous le sachiez.

Ce temps disponible, je vais pouvoir l’utiliser afin de me ressourcer en ne croulant pas sous la pression des cours, mais surtout de voir ces personnes qui me sont chères : mes ami.e.s. Si vous saviez comme j’ai envie de payer des coups, d’inviter à bouffer ces gens, ce que je ne pouvais que très peu faire avec ma seule bourse.

Alors oui, je le dis, cette année à venir sera la bonne pour commencer à sortir de la boucle infernale qu’a toujours été pour moi la vie. Et si ça n’est pas le cas, tant pis. Je relirai sûrement ce texte, et me rappellerai de l’espoir qui l’habite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s