Des vies #5

Alice prend son bain, après une rude journée au collège. Ce devoir de maths raté, qu’elle doit faire signer à sa mère, ça la terrifie. Elle a en outre appris que son copain la trompait avec une pimbêche… « Quelle connasse, mais quel connard lui aussi ! Putain je les hais tous ! ».

Sa mère vient toquer à la porte de la salle de bains : « Bon, tu sors oui ? Y’en a qu’attendent espèce de conne ! ».

Alice verse une larme, ce climat n’est pas supportable. C’est ce qui fait que l’eau du bain est d’une couleur rouge vif, cette réalité est trop lourde. Se vider de son sang est le seul moyen qu’elle a trouvé pour l’alléger. Pratique d’avoir une mère alcoolique, des bouts de verres on en trouve à foison.

Le sang coule, se dilue, l’eau rougit, la vue d’Alice se trouble. Elle se laisse peu à peu couler, jusqu’à la fin. L’alcool aidant, sa mère réussit prodigieusement à ouvrir la porte, trop tard. Cette dernière repart, sans un mot en refermant la porte…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s