Trimballé

Psychologiquement, je crois que cette journée entre dans le top 3 des plus merdiques.

Sur conseil d’une assistante sociale, je suis allé en voir une autre à la Mairie de Nanterre, avec l’espoir d’obtenir de quoi payer les créances qu’il me reste à payer. Or, les inégalités géographiques ont joué le jeu, puisque habitant à l’adresse PRÉCISE qui les empêche de me fournir une aide (soi-disant car j’ai le service social du CROUS qui peut m’aider), je suis resté littéralement deux minutes avec l’assistante sociale. Je n’ai d’ailleurs même pas pu lui expliquer ma situation précaire, puisque dès qu’elle a su mon adresse, elle m’a renvoyé vers un autre service.

Service départemental auquel je me suis rendu dans l’immédiat, pour finalement le même résultat. A une différence près : la compassion et l’écoute. Même si je n’ai pu bénéficier de l’aide tant nécessaire, j’ai au moins pu expliquer ma situation.

Cependant, les seules options qui se présentent à moi sont assez compliquées. Pour faire simple, soit je fais valoir mes droits et me rends au tribunal pour qu’un juge informe ma génitrice que je reste son fils, et que par conséquent, elle doit subvenir à mes besoins. Soit je contacte le service d’éducateurs qui m’avait suivi à l’époque pour peut-être obtenir une aide attribuée aux personnes ayant été maltraitées ou au moins l’accès au dossier complet pendant mon suivi.

Bref, je suis épuisé, et je n’ai qu’une hâte : que le service social rouvre ses portes…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s