« Je suis sûre que vous allez être tristes quand vous allez me perdre »

Mais de qui donc peut provenir cette phrase ? Un indice : j’en ai beaucoup parlé ici, surtout au début. Bingo, en effet, c’est bien ma génitrice, qui lors d’une discussion sur la mort (elle a toujours eu le don de mettre l’ambiance), a prononcé ces mots.

Je n’étais pas là, mais si ça avait été le cas, sans doute aurais-je eu la même réaction que ma sœur. Me retenir de rire d’abord, puis ne plus rien retenir.

Sérieusement ? Elle aurait dit cette phrase au singulier en parlant de ma sœur, je veux bien. Mais qu’elle s’imagine que moi, je pleure sa mort, ça relève du n’importe quoi. C’est même le contraire, qu’elle hâte j’ai qu’elle pourrisse à petits feux. Pas de mort brutale, non. Mais qu’elle finisse seule avec ses regrets.

C’est pour ça – entre autres – que j’adore voir ma sœur, on a toujours droit à des pépites de ce genre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s