Lettre à Roméo

Je ne serai pas ta Juliette, mais ton autre Roméo. Cela fait la quatrième fois que je reviens vers toi, avec deux objectifs.

Le premier est d’observer – on peut dire sociologiquement – ton évolution, le second, de m’en ravir ou d’en rire.

Le constat est sans appel : tu n’as pas changé. Je peux me réveiller un matin et t’entendre me demander « Tu suces ? » sans un bonjour. Parfois, tu imagines pouvoir obtenir mes faveurs sans même me connaître. Tu envoies même tes vieux amis me contacter, et me dire que « L’amour a l’air très doux avec moi ». Ouais, peut-être, mais pareil, là encore, pas de salutation préalable et qu’est-ce qu’il en sait ? On oublie ceux qui, parce qu’ils ont ce fameux rôle d’actif et que je ne me reconnais dans aucune des deux cases, veulent faire de moi leur soumis.

Roméo, heureusement que je ne suis pas revenu vers toi avec le but de trouver quelqu’un écrivant ce fameux « slt sava ? » (Oui, ça existe encore). Je vais donc conclure cette lettre en disant que tu me fais bien marrer, comme toutes tes copines vendant des rencontres idéales, qu’elles soient pour un soir ou plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s