Plongée au cœur d’un monde homonormé (12)

Nous nous retrouvons aujourd’hui en Espagne, plus particulièrement à Málaga, où résident désormais R. et Sophie. Ils se sont mariés, et envisagent de devenir parents. Mais nous allons nous intéresser ici aux motivations qui les ont poussés à quitter la France et comment ils se sont adaptés aux changements dans leur quotidien, s’il y en a.

C’est avec fierté qu’ils nous montrent leurs alliances, symboles de « cette liberté que nous n’avons pas eu en France » d’après Sophie.

– C’est donc principalement pour vous marier que vous avez déménagé en Espagne ?

– En effet, nous avons cherché la liste des pays autorisant le mariage hétérosexuel et l’Espagne nous semblait être le meilleur, déclare R.

En effet, la situation économique du pays s’était nettement améliorée par rapport à quelques décennies auparavant. L’ouverture du mariage pour tou.te.s étant relativement ancienne, on pourrait penser que les couples hétérosexuels sont bien acceptés. Lorsque nous demandons au couple comment se sont déroulées leurs premières semaines ici, ils nous décrivent un quotidien moins joyeux qu’espéré.

– Les gens qui voyaient nos alliances se mettaient parfois à nous regarder en nous insultant, nous ne comprenions pas encore parfaitement l’espagnol mais il suffisait d’observer leur regard pour comprendre que leurs paroles n’étaient pas tendres, affirme Sophie.

– On a aussi eu du mal à trouver cet appartement, plusieurs agences nous ont refusé leurs services à cause de notre statut matrimonial, ajoute R.

Mais leur sort s’est amélioré, ils nous expliquent que les mœurs évoluent, plus vite qu’en France.

– On constate chaque année une baisse des agressions et propos hétérophobes depuis quatre ans, ce qui nous laisse penser que le pays est socialement sur la bonne voie, explique R.

Lorsque nous leur parlons de la parentalité, ils nous affirment craindre pour leurs enfants, s’ils en ont.

– Même s’ils sont mieux acceptés, les hétéros restent la minorité. Donc ça pourrait être difficile pour un gosse de grandir avec des parents qui sont « différents », enfin… je crois, selon Sophie.

– Les propos de l’opposition aux couples hétérosexuels ont réussi à faire « réfléchir » beaucoup de couples hétérosexuels sur leur désir de fonder une famille. Ils se sont sentis coupables avant même d’entamer le processus de procréation, s’énerve R.

– L’opposition reste forte ?

– On assiste encore malheureusement à pas mal de manifestations encore oui, nous répond Sophie. Ils passent à la télé, sont très présents sur les réseaux sociaux etc. C’est assez dur à vivre. Mais on va mûrir ce projet familial, j’ai confiance, on va pas se laisser avoir par ses cons.

Reportage précédent

Reportage suivant

2 réflexions au sujet de « Plongée au cœur d’un monde homonormé (12) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s