Du plomb dans l’aile

Vous savez à quel point je hais ce système de notation, je l’ai déjà dit, celui qui vous juge sur des notions que vous avez peut-être très bien comprises, mais n’arrivez pas à retransmettre dans ce que l’on vous demande de faire. Supprimer des cours de travaux dirigés qui permettent justement la mise en pratique de la théorie est une absurdité, et vous pouvez connaître le cours par cœur, si vous n’avez pas eu les clés pour en faire quelque chose de concret, vous êtes faits comme des rats.

Ce prélude introduit mon propos, qui est de dire que je ne tiendrai pas le choc des rattrapages. Les notes qui sont arrivées sont pour l’instant satisfaisantes, mis à part ma note d’allemand, que j’aurais imaginé au moins à la moyenne, que je frôle à 9 et celle d’histoire (9, pour rappel). Si par malheur je n’obtenais pas la moyenne ce semestre, les matières avec des notes en dessous de 10 seront à rattraper.

Et j’ai un pressentiment des plus obscurs, l’épuisement me guette avant même le début des révisions. Qui de mieux que l’université et son système pour me faire chuter ?

« And we’ll fly, and we’ll fall, and we’ll burn » – Muse, Stockholm Syndrome

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s