Si « Dieu » vient même m’importuner quand je bronze…

Et encore, j’ai rectifié le titre… Allongé tranquillement, musique de pêcheur dans les oreilles (« Bitches I don’t trust ’em but they give me what I want for the night », chantées par Tove Lo), me voilà hélé par deux femmes, qui m’indique qu’elle font le tour du parc.

Je m’attends à un questionnaire, mais dans ma tête se joue aussi le scénario d’une vente de la religion. Et ma tête avait raison, il m’a fallu deux secondes pour apercevoir un tract dont je vais vous montrer le contenu qui m’a fait avoir un de ces rires jaunes comme je n’en avais pas eu depuis longtemps…

A la vue de ce papier, je leur brandis mon athéisme, bouclier qui selon moi mettrait fin à cette conversation. Mais non. Alors je leur dis que je suis contre ce qui est dit dans ce livre « sacré », notamment car j’appartiens à un groupe que leur « Dieu » n’apprécie pas vraiment. Je n’ai même pas fait mention du traitement infligé aux femmes, mais j’aurais pu aussi. Enfin, maintenant je peux reprendre ma pause. Ah, attendez…

Ma situation actuelle peut donc me faire dire en toute légitimité que « Dieu » est un fieffé connard.

Le plus drôle arrive

A mon avis non, puisqu’il est la cause de conflits qui perdurent maiiiis

Dieu n’est pas la cause de mes problèmes, mais s’il existait, il aurait évité bien des drames personnels. Sa peine ? Je m’en bats les reins puisqu’elle n’est que chimère. Et ne parlons pas de cette dernière affirmation…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s