Bon, autant se faire une raison

Il est 18h10, et je n’ai pas reçu l’appel qui m’aurait potentiellement mené vers un emploi estival. Mais je n’étais pas accroché à mon portable dans l’attente de sa sonnerie accompagné du numéro que j’ai tant de fois appelé pour passer cet entretien voix contre voix. Je n’y plaçais pas l’entièreté de mes espoirs, sans pour autant me dire que c’était foutu d’avance.

Et il faut ajouter que j’ai contacté une autre agence, qui m’avait demandé de les appeler pour « un complément d’informations », en gros savoir quand étais-je disponible. Rien n’est assuré, mais s’il leur manque du monde en juin et juillet, il y a des chances que je sois recontacté par la suite. Et je ne vais pas arrêter les recherches ici, ce n’est pas la bonne méthode. Et puis s’il s’avère que deux ou plusieurs offres viennent à être prenables, j’en choisirai une en fonction de mes besoins, et prendrai un malin plaisir à dire « non » aux entreprises restantes, au nom de tous ceux que j’ai pu recevoir dans mes recherches par le passé (j’assume mon côté rancunier)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s