Je pense fort à vous, moi aussi

Cette phrase n’est pas sortie de mon esprit pendant la conversation, et je m’en suis voulu. Que d’égoïsme c’est que de recevoir les pensées d’amis sans leur exprimer la moindre réciprocité, surtout quand elle est réelle.

Alors merci à vous, je vous reviendrai (p)réparé, mais il faut que le temps fasse son œuvre.

Merci, bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s