Ne pas tou.te.s les mettre dans le même sac…

… ces recruteurs.ses. Je suis tombé tout à l’heure sur une saboteuse de confiance en soi professionnelle, mais je me dis – pendant cinq secondes – que peut-être il y en a des gentils. Qui savent ce que c’est que de devoir se vendre quitte à mentir – un peu ou trop – afin d’obtenir ce job de merde de rêve qui te permettra de survivre pendant ton été.

Et paf, la réalité du monde dans lequel on vit me retombe sur la face, telle une enclume qu’aurait lâché un ange qui passait par là. D’ailleurs, tiens, Dieu, si t’existe et est si puissant, trouve moi un job après avoir réglé la faim dans le monde, les conflits mondiaux etc (t’as du taf gros).

Bref, la précarité ne semble pas les affecter outre mesure, ces voix, derrière leur cellulaire. Mais ce n’est pas au téléphone, abasourdi par tant de mépris, que tu vas commencer à leur dire que bon, t’es un peu dans la dèche, étudiant indépendant tout ça, tout ça… Donc, tu raccroches, tu t’énerves, tu gueules, tes voisins, tu t’en contrefous et tu ne demande qu’une chose : la Révolution !

Merci, bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s