“Easily the best I ever had” (13)

⚠️Ce récit fictif est à caractère érotique. Certaines scènes peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes, ce texte est donc interdit aux mineurs⚠️

Chapitre 13 : Affaires familiales

Aujourd’hui, au centre, nous avons reçu une jeune fille de 16 ans, placée pour avoir agressé son père, d’après nos informations. Je ressens quelque chose de particulier… Comme une étrange ressemblance entre elle et Julien. Nous nous rassemblons pour étudier le cas et élaborer le projet de réinsertion adéquat.

C’est à moi que revient la charge d’aller lui parler de ce qu’il s’est passé exactement, le jour de l’agression, pour tenter d’y voir plus clair. Je lui demande de me raconter le déroulé de la journée, et c’est avec un grand sang-froid qu’elle me raconte comment elle avait prévu de le tuer, puis comment elle s’est résignée à tant. Je poursuis :

– Qu’est-ce qui t’as empêchée d’aller jusqu’au bout ?

– Mon frère m’a toujours dit que ce type avait beau être une enflure – il a tué notre mère – il fallait que nous résistions et qu’un jour, on lui échapperait, me raconte-t-elle. D’ailleurs, c’est lui que j’ai demandé comme avocat.

Un frère avocat, et ce physique me rappelant tant mon conjoint. J’osai poser la question :

– Quel est son nom, à cet avocat, à ton frère ?

– Il s’appelle Julien, c’est mon aîné. Après le meurtre de notre mère, il a juré qu’il deviendrait avocat pour lui régler son compte, à ce connard.

– Il était violent ?

– Surtout avec mon frère, il disait qu’il avait un minimum d’honneur, qu’il allait pas frapper une gamine. Marrant hein, venant d’un mec qui a buté sa femme…

– Comment ça se passe pour toi, scolairement ?

– Je fais de mon mieux, pour moi. Absolument pas pour satisfaire ce con. Mais j’évite de foutre le bordel en classe ou quoi. Même si j’en ai envie parfois, envie de tout envoyer chier.

– Tu veux faire quoi après le lycée ?

– Déjà aller en filière littéraire, là j’suis en seconde après l’avoir retapée une fois. Et j’aimerais beaucoup faire ce que tu fais. Mon père disait toujours détester les educ’ spé. Mais mon frère m’en parlait, il savait qu’il aurait à collaborer avec des gens comme toi. Donc je me suis renseignée et je pense que ça pourrait m’intéresser.

– Ok. Bon, avec mon équipe on va essayer de faire en sorte que tu puisses revenir dans la société civile au plus vite. J’ai pu voir que t’étais pas une mauvaise personne. Merci pour ta franchise.

– Merci à toi, ça fait du bien d’en parler sans être jugée

– C’est mon métier. Allez, je dois filer. A très vite !

Une fois rentré, je demandai à Julien de me parler de sa sœur.

– Ma sœur ? Mais…

– Elle a été placée au centre après le jugement. Pourquoi tu m’en as jamais parlé ?

– Parce que j’étais persuadé qu’elle finirait par faire ce qu’elle a fait. Et donc serait placée en centre pour jeunes délinquants. J’avais pas envie que tu la reconnaisses et pense qu’on est une famille de tarés…

– Je peux comprendre. T’en fais pas, et bravo pour l’avoir si bien défendue. Mais t’as pas peur de représailles ? m’inquiétais-je.

– Il y en aura. Probablement. Prenez soin d’elle au centre, je t’en supplie. Elle est forte, mais peut être assez impulsive et fragile.

– T’inquiète, elle est entre de bonnes mains. Mais je t’avoue que parler avec la sœur de mon mec m’a fait très bizarre. Surtout quand elle m’a sorti « Il savait qu’il aurait à collaborer avec des gens comme toi ». Cette phrase a eu son petit effet.

Après un clin d’œil évocateur, je lui lance :

– Allez, viens collaborer à l’érection de ce monument.

– A vos ordres, mon cher, répliqua-t-il.

Une fois ses lèvres et ses doigts ayant exécuté la tâche qui leur incombait, il fut gratifié d’une éjaculation qu’il ne put s’empêcher de laisser entrer dans son gosier.

Chapitre précédent

Chapitre suivant

Premier chapitre

2 réflexions au sujet de « “Easily the best I ever had” (13) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s