Parlons Freud, parlons bien… de sexisme

Le père de la psychanalyse est en effet un bon gros misogyne. Je savais déjà que « l’hystérie » dont auraient souffert ses patientes n’était qu’une vaste blague, afin de les faire passer pour des folles.

Mais voilà que j’apprends à l’instant que le « complexe d’Œdipe » est également une connerie. Je tiens d’abord à remercier Flo Marandet, que j’avais défendue dans un ancien article, pour avoir partagé un texte d’une autre féministe, Francine Sporenda.

Au lieu de vous en parler, je préfère encore vous le laisser ici. Méditons sur ces façons de faire, bien que je ne sois pas ici pour faire de l’anti-psy. Il n’empêche que c’est un milieu qui encore aujourd’hui est porteur de valeurs crasses, dégradantes pour les femmes…

Sur ce, bonne insomnie, nuit, soirée à tou.te.s

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s