“Friday song number nine”

They’ll laugh as they watch us fall/The lucky don’t care at all/No chance for fate/It’s unnatural selection/I want the truth!

I’m hungry for some unrest/Let’s push it beyond a peaceful protest/I wanna speak a language that they will understand/Dedication to a new age/Is this the end of destruction and rampage?/An other chance to erase then repeat it again?

Counter balance this commotion/We’re not droplets in the ocean/Ocean

They’ll laugh as they watch us fall/The lucky don’t care at all/No chance for fate/It’s unnatural selection/I want the truth!

No religion or mind virus/Is there a hope that the facts would ever find us?/Just make sure that you are looking out for number one/I’m hungry for some unrest/Well let’s push it beyond a peaceful protest/I wanna speak a language that you will understand

Counter balance this commotion/We’re not droplets in the ocean/Ocean

They’ll laugh as they watch us crawl/The lucky don’t share at all/No hope for fate/It’s a random chance selection/I want the truth!

Try to ride out the storm/Whilst they’ll make you believe/They are the special ones/(We have not been chosen)

Injustice is the norm/You won’t be the first/And you know you won’t be the last

Counter balance this commotion/We’re not droplets in the ocean/Ocean, ocean, ocean!

They’ll laugh as they watch us fall/And the lucky, they don’t care at all/No chance for fate/It’s unnatural selection/I want the truth! I want the truth! I want the truth! I want the truth!

Ne pas être né au bon endroit, souffrir de cette « sélection artificielle » en raison de l’accaparement par les plus riches des ressources, qu’elles soient matérielles ou plus abstraites, comme le savoir. « They », ce sont eux, celles et ceux qui ont tout, et pas forcément parce qu’ils l’ont mérité. Ils nous dominent culturellement, économiquement, et nous subissons, pendant qu’ils rient de la situation.

C’est pour cela que Bellamy a faim d’une manifestation qui ne se veut pas pacifique, il veut aller au-delà de la protestation silencieuse et calme. Il clame à plusieurs reprises qu’il veut la vérité sur cette sélection : par qui, comment et pourquoi est-elle manigancée ? Les « goutelettes dans l’océan » que nous ne sommes pas devons contrebalancer l’agitation, se l’approprier et leur montrer que les discriminations que ces fat cats entraînent nous révoltent, et qu’ils en paieront le prix.

 

Une réflexion au sujet de « “Friday song number nine” »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s