“Easily the best I ever had” (8)

⚠️Ce récit fictif est à caractère érotique. Certaines scènes peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes, ce texte est donc interdit aux mineurs⚠️

Chapitre 8 : Rester ou partir ?

Nous les savons maintenant capables de nous retrouver. Eux qui nous ont tant fait souffrir. Mais faut-il pour autant que nous quittions mon appartement ? La police pourrait sans doute faire quelque chose, d’autant plus que ma génitrice a une plainte sur le dos. Dans le cas de Julien, c’est plus compliqué, son père pouvant user de son influence de commissaire pour intimider quiconque oserait recevoir notre plainte. Mais il y a toujours la police des polices, qui elle pourrait faire bouger les choses.

Nous nous savons menacés, je décidai donc de parler de tout ça à mon partenaire. Il semble satisfait de mon idée d’expliquer la situation à la police, le seul problème étant qu’ils ne peuvent être sûrs du contenu des appels passés. Seule leur confiance peut garantir notre sécurité. Nous nous rendons au poste de police le plus proche, et déclarons avoir peur pour nos vies, en leur expliquant que nos parents respectifs avaient nos contacts et pouvaient nous retrouver, tout en leur précisant le nom de ma génitrice pour prouver le danger en leur permettant d’accéder au procès-verbal de ma plainte.

L’agent qui nous reçoit semble compréhensif, et nous informe que les deux individus seront recherchés. Je précise l’adresse de ma génitrice, qui n’a pas changée. Julien, lui, donne celle de son père, ce qui facilitera le travail des forces de l’ordre. L’agent nous affirme que nous serons tenus au courant de l’évolution de l’affaire, en précisant qu’il y aura peut-être une confrontation.

Inquiétés par cette possibilité, Julien et moi quittons néanmoins soulagés le poste. Il me dit, avec un sourire :

– Heureusement que j’ai pu compter sur ton calme et ton analyse de la situation, malgré le fait que tu sois sans doute aussi angoissé que moi par ces événements.

– T’inquiète pas, jamais ils ne nous auront.

Nous rentrons chez moi, et l’excitation me gagne. Je prends Julien par les épaules, le plaque contre la porte et l’embrasse, avant de l’emmener dans la chambre. Nus en moins de deux, nous commençons à mener cette épopée érotique par une fellation mutuelle, qui comme à chaque fois, nous fait connaître un pur moment de plaisir. Puis, lui sur moi, nous frottons nos sexes l’un sur l’autre, tout en nous embrassant. Je lui malaxe les fesses, message qu’il comprend immédiatement. Il s’accroupit au-dessus de moi, de dos, et se tient avec ses mains sur mon buste, pendant que ma langue s’amuse avec son anus, s’entrouvrant petit à petit. Il se met alors à quatre pattes, je m’empare de ses hanches et entame une série de va-et-vient de plus en plus rapides. Il gémit de plus en plus fort et me fait signe qu’il va jouir. Je me retire alors, je l’allonge sur le dos, et il se vide sur le torse après une courte masturbation. Je fais de même, nos semences se mélangent en coulant doucement sur le corps de Julien.

Nous nous dirigeons vers la douche, et apercevons une lettre sur la table du salon, que nous n’avions pas vue en rentrant, occupés à autre chose. Intrigués, nous l’ouvrons et voyons deux écritures distinctes. Je reconnais immédiatement celle de ma génitrice, Julien celle de son père. Avec la lettre, une photo d’eux, ensemble. Au dos de la lettre, nous pouvons voir une phrase : « Elle est partie, tu ne la reverras plus jamais », écrite par celle qui m’a donné la vie, avec une trace de sang…

Chapitre précédent

Chapitre suivant

Premier chapitre

2 réflexions au sujet de « “Easily the best I ever had” (8) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s