Musique et monde académique

Ce matin, avec Edouard, nous avons assisté à un colloque sur le hip-hop qui inscrit ce genre musical au cœur de plusieurs disciplines (sociologie, anthropologie, littérature…) et la conférence de ce matin portait sur le hip-hop et les sciences de l’éducation.

Un point m’a marqué, vers la fin de l’intervention, c’est la volonté d’introduire les hip-hop studies dans l’université et en faire un diplôme, pourquoi pas national. Et je me dis que ce serait vraiment enrichissant, car cela soulèverait plusieurs questions qui, en plus du genre musical choisi, se retrouvent dans la société.

Si on prend l’exemple du rap, on pourrait s’intéresser au racisme, mais aussi au sexisme, à l’homophobie, aux violences policières etc. Mais vous vous en doutez, ce dont je rêve, c’est d’avoir un cursus « Etudes du rock and roll ».

Le point commun avec le rap, c’est la dimension contestataire. Mais on pourrait ici s’interroger sur la rébellion aujourd’hui, comment le rock a emmené toute une génération dans les rues et comment il est appris et transmis (apprentissage d’instruments etc).

Bref, je pense qu’utiliser les études faites sur des genres musicaux dans le cadre académique pourrait être une piste à creuser, mais comme il a été souligné pendant l’intervention, les hip-hop studies sont mises de côté, que ce soit en France ou aux Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s