Article d’un étudiant dans un journal (3) [mise à jour avec photos]

Le VIH/Sida en France en 2015

Le VIH, ou Virus de l’Immunodéficience Humaine, détruit petit à petit les cellules qui favorisent l’immunité de l’organisme. C’est ce phénomène qui, quelques temps après, mène à l’apparition d’une « maladie opportuniste », qui profite de la déficience de l’organisme pour apparaître et se développer. C’est lorsqu’une personne est infectée par une ou plusieurs de ces maladies qu’elle a attrapé le Sida.

Cette précision étant faite, penchons-nous maintenant sur les chiffres. En France, contrairement aux pays dits « du Sud », la tendance de la contamination au VIH est à la stagnation. Depuis 2011, le nombre de nouvelles contaminations tourne autour de 6000 chaque année. En 2015, sur 6000 nouveaux cas de séropositivité VIH, 2600 concernaient des HSH, c’est-à-dire des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, ce qui représente 43% des nouvelles infections (contre 16% chez les hommes hétérosexuels). Les HSH sont une population au sein de laquelle l’infection est en constante augmentation.

C’est pourquoi une campagne lancée par le site Sexosafe.fr mettait en scène deux hommes enlacés (cf photos), et insistait sur la pluralité de situations qui nécessite donc une pluralité de modes de prévention. Cette campagne a fait beaucoup de bruit, mais pas pour les raisons attendues (quoique…). En effet, des associations catholiques traditionalistes comme la « Manif pour tous » ou encore des maires de droite se sont offusqués de l' »indécence » de cette campagne. L’affaire a commencé par le « nettoyage », effectué par un militant de la Manif pour tous, d’une affiche qui aurait été installée près d’une école primaire. Ce dernier s’en est d’ailleurs vanté sur Twitter et a été soutenu par Christine Boutin.

Par la suite, c’est Nicolas Sévillia, secrétaire général de la fondation Lejeune (ces mêmes gens qui vous disent à quel point l’avortement, c’est mal), qui s’est violemment pris aux « monstres » (ce sont ses termes) du gouvernement à l’initiative de la campagne. Ce dernier se demandait ce qu’il devait dire à sa fille de 8 ans face à cette affiche, ce à quoi de nombreux internautes ont répondu souvent avec humour. La Manif pour tous a elle aussi fait part de son mécontentement en utilisant la « pudeur de l’enfant » comme argument (cette même pudeur totalement anéantie par les agressions sexuelles commises par certains prêtres, mais silence est de mise sur ce sujet chez les cathos tradis), estimant que ces affiches seraient un « appel au sexe-conso » (sic).

Ces réactions ont poussé Marisol Touraine, Ministre de la Santé, à réagir sur Twitter elle aussi, en invitant les internautes à retweeter les affiches de la campagne, puis elle a finalement engagé une action en justice contre les différents personnages cités précédemment. Les réactions suscitées par cette campagne ne doivent pas faire oublier son utilité, puisque cibler les HSH n’est pas de l’homophobie comme ont pu le dire certains (souvent les plus homophobes qui soient), mais du pragmatisme, les HSH étant les individus chez qui les contaminations sont les plus nombreuses.

tetu-21-11-2016-campagne-prevention-vih

(Article rédigé en janvier 2017)

Article précédent

Article suivant

2 réflexions au sujet de « Article d’un étudiant dans un journal (3) [mise à jour avec photos] »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s