Une vie faite de rêves (5)

Rêve numéro 5 : Chevalier sur son cheval blanc

Bon, vous savez déjà comment ça va finir, mais parlons quand même plus en détails de ce désir d’évasion. Il est apparu quand je suis entré au collège, après la séparation de mes géniteurs. Mon refus de quitter ce monde ne signifiait pas qu’il me plaisait à nouveau, au contraire. Plus je grandissais, moins bien je me sentais.

C’est donc pour cela que le soir, parfois, quand j’avais passé une journée pourrie (pléonasme à l’époque), je me prenais à me dire que peut-être rencontrer quelqu’un me sauverait, surtout si c’était dans le cadre scolaire.

Ça n’est donc pas arrivé, et ce rêve m’a plus posé problème qu’autre chose, tant au fil du temps je recherchais cet individu qui me libèrerait de ma réalité pour me faire vivre mon idéal.

Alors aujourd’hui je n’en rêve plus, mais je garde un souvenir ému de ces nuits, où « Explorers » de Muse résonnait dans mes oreilles, et de ces rêves où, en couple, je m’épanouissais pour ensuite me réveiller hagard et violemment déçu.

C’est pour ça que j’admire ces jeunes filles et garçons qui, à mon âge de l’époque (entre 12 et 17 ans), s’assument. Et je suis fier de savoir que certaines et certains trouvent l’amour, qui peut-être les sauve d’une vie trop dure à supporter.

 

2 réflexions au sujet de « Une vie faite de rêves (5) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s