Plongée au cœur d’un monde homonormé (6)

C’est après une altercation tendue que nous avions quitté R., cette dernière montrant la difficulté d’être ou du moins d’être perçu comme étant hétérosexuel dans le pays. Nous le retrouvons aujourd’hui après qu’il ait discuté longuement avec Sophie, la femme qui a subi en même temps que R. la violence hétérophobe.

Lorsque nous lui demandons quelle fut la teneur de la discussion qu’il a eue avec Sophie, R. a l’air plus heureux qu’à l’accoutumée. « J’ai vraiment trouvé un soutien dans ce monde de fous. J’ai des amis, oui, mais là c’était différent, je ne saurais l’expliquer. On a vraiment fait face aux mêmes problèmes, et ça nous a rapprochés ». D’après ce que nous avons compris, ils ont prévu de se voir ce soir, chez R., pour éviter toute sortie en extérieur qui pourrait dégénérer.

Il se prépare, guilleret, et attend un message de la part de son invitée à 18h. L’heure arrive, toujours rien. « Un simple retard, ça arrive » nous dit R. Puis au bout d’une heure, R. commence à s’impatienter. Soudainement, un cri retentit. Il se précipite vers sa fenêtre et aperçoit Sophie, en train de se faire agresser par deux hommes, qui semblent crier : « Tu vas te faire baiser par un mec hein ? Tu devrais même pas exister, les filles comme toi ça sert à rien ! ».

Il descend alors à toute vitesse et parvient à les faire s’éloigner. Sophie, traumatisée, accepte l’invitation de R. pour la nuit « en toute amitié ». C’est donc dans un contexte bien plus lourd que se déroule leur rendez-vous, R. n’ose pas trop parler, mais il nous l’a dit, il aurait aimer se rapprocher de Sophie, au fil du temps. C’était ce soir très mal parti, mais c’est Sophie qui prend les devants en lui demandant :

– T’as déjà été en couple toi ?

– Non, jamais. Je cherchais pas forcément.

– Tu « cherchais » pas ? Ça veut dire que maintenant ça te serait agréable d’avoir quelqu’un dans ta vie ?

– Perspicace. Chapeau, rigole-t-il.

– Moi tu sais au début, je faisais croire que j’étais attiré par les filles, pour pas faire de vagues. Je suis sortie avec pas mal d’entre elles, c’était pas désagréable comme expérience de vie hein, mais j’ai vite senti que c’étaient les hommes qui m’attiraient. Dont toi.

On a pu voir à cet instant précis l’étonnement qu’une telle chute peut provoquer chez la personne à qui l’on s’adresse sur le visage de R.

– C’est vrai que t’es plutôt mon genre aussi… Mais j’ai peur de ce que ça pourrait donner si on en venait à se mettre ensemble, dans la rue tout ça…

– Pour ça on verra, s’exclame Sophie en posant sa main sur celle de R. On a le temps.

Et c’est sur ces mots que notre reportage se termine, avec toujours ce même constat qu’être hétéro n’est pas simple dans ce monde, mais aujourd’hui un nouvel espoir naît pour R.

Reportage précédent

Reportage suivant

2 réflexions au sujet de « Plongée au cœur d’un monde homonormé (6) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s