Petits désagréments de la vie en résidence CROUS (et en commun globalement)

Aaah que c’est agréable, cette douce sensation de faim… Vous imaginez ce repas que vous allez vous préparer, puis déguster (ou dévorer selon votre appétit plus ou moins vorace).

Il faut d’abord pour cela faire votre vaisselle, mais voilà. L’évier est bouché, zut de flûte de merde à la fin ! Une exploration sous-marine peut vous permettre de découvrir pâtes, cheveux (ou poils, qui sait ?), restes de repas voire mégots de cigarettes. Vous avez l’embarras du choix ! Mais vous avez l’option « vaisselle dans le lavabo », ce dernier étant petit et le robinet gênant grandement la tâche, mais on s’y habitue.

Cependant, si vous avez réussi à obtenir une vaisselle brillante dans l’évier prévu à cet effet, il se peut qu’une autre mésaventure vienne toquer à la porte de la cuisine. Je parle de la panne d’électricité, qui vous apporte joie, bonheur et volupté, le tout dans une sublime obscurité. Bon en vrai ça fait juste chier, mais la poésie est toujours bienvenue. C’est d’ailleurs une panne d’électricité qui m’inspire ce billet, et puisqu’on parle de billet, de l’argent je vais devoir dépenser au vu de la non fonctionnalité des plaques chauffantes.

Parfois, c’est carrément votre chambre ou studio qui a le malheur de se retrouver dans la pénombre. Sexy pendant un rencard, vraiment chiant dans le reste de ma vie quotidienne (c’est-à-dire 24h/24, 7j/7). Les pannes peuvent aussi concerner l’eau et le chauffage, bien entendu.

Et puis vivre en commun, c’est supporter les gens dans cette fameuse cuisine qui gueulent et rient à gorges déployées à 2h du matin, auxquels vous ne souhaitez que la mort, ce qui vous fait sortir téléphone et écouteurs (leur gueuler dessus, très peu pour moi quand je suis fatigué, tout juste suis-je capable de taper du poing avec hargne sur ma porte pour leur faire comprendre que des gens aimeraient dormir).

Bref, voici venue la fin de ce billet, et peut-être le retour de la lumière dans cette belle cuisine.

Edit : Non, la lumière n’est toujours point.

Allez, bisous 😘

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s