“Habits (Stay High)”

Celles et ceux qui me connaissent savent ce que cette chanson représente à mes yeux (et à mes oreilles, aussi, avouons-le).

Si vous ne la connaissez pas dans sa version originale, peut-être l’avez vous entendue pendant l’été 2014, remixée par Hippie Sabotage, son qui passait en boucle en radio et a la télé. C’est d’ailleurs grâce à cette version que comme beaucoup j’ai connu Tove Lo. Et il faut savoir qu’au départ, je n’avais pas du tout accroché, alors que plus de 3 ans après, je l’écoute encore énormément, que ce soit l’originale ou le remix.

C’est notamment, et je n’avais même pas pensé à le mentionner dans mon article traitant de mon coming-out, la chanson qui m’a aidée à le faire, en entendant Tove répéter à tue-tête « Staying in my play pretend », ce que je faisais clairement depuis belle lurette.

Cette chanson a aussi accompagné ma dépression, tout comme l’artiste en elle-même, que j’appelle d’ailleurs « l’amie de ma dépression », tant ses émotions sont assumées et palpables. Elle est l’hymne de mes (nombreux) coups de blues, jours où je tourne en rond, en ayant qu’une envie…

« Pick up daddies at the playground »

« Habits (Stay High), Tove Lo

La version originale

Le remix par Hippie Sabotage

En cadeau, le remix par Oliver Nelson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s