Extrait de tourments (1)

A Nanterre, le 13 octobre 2017

« Cher putain de journal,

C’est vendredi 13. Ouais, ça craint, ça fait peur, ça effraie, ça fout les jetons, les chocottes et tout plein d’autres trucs chouettes. Mais tu sais ce qui m’effraie moi ? C’est qu »il » réponde « oui » à ma question. Même un « non » me ferait flipper, on sait pas ce qui pourrait arriver après.

Peut-être devrais-je formuler ça autrement ? « Hétéro ou gay ? ». Mais même dans ce cas, il y aura un « Pourquoi ? », que pourrais-je y rétorquer ? « Parce que tu me plais » ? Et dans ce cas, la boule au ventre arrivera, cette envie de ne jamais avoir de réponse ni même de le revoir… Mais consulter mes messages toutes les 2 minutes en me bouffant les doigts avec cette chère Tove Lo dans les oreilles (comme c’est le cas actuellement).

Je le sais, je le sens, ce « c’est gentil mais non ». Ça fait du bien l’habitude, ça te forge. Non, en vrai je suis fragile, arrête ton char. Cet énième râteau va me bouffer l’esprit, voir sa putain de belle gueule va me rendre fou d’une triste rage. Mais au moins, je n’aurais plus à me soucier de lui et cette fois promis, plus jamais je n’ouvre ce putain de cœur de merde. Pourquoi ne suis-je pas froid comme un hiver en Russie ? Pourquoi je ressens tout avec une extrême violence ?

Cher journal, je te tiendrai au courant. STAY HIGH… »

Tourment suivant

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s