La voilà…

Il aura fallu attendre le 5 février pour la voir tomber un matin en me levant, et me gâcher le réveil au passage.

La neige… Est-ce quelqu’un peut m’expliquer cette adoration pour ce qui, en y réfléchissant, n’est que de l’eau ? Je ne vois aucune différence avec la pluie, que je hais tout autant. Elle tourbillonne, se pose tranquillement sur le bitume, sur le capot des voitures, sur les branches de ces arbres déjà morts et qui ne méritaient pas ça. Et puis n’oublions pas la boue dégueulasse qu’elle finira par former, pour salir joyeusement vos chaussures.

Cette immondice de la nature me fait penser verglas, et aussitôt mon sang se glace. Entorses, chutes (souvent ridicules), plâtre (je t’oublie pas toi, trajet en poussette jusqu’au collège parce que mon entorse m’empêchait de rentrer chez moi pour bouffer), boules de neiges lancées en pleine gueule alors qu’à la bataille je ne participais pas, neige dans la nuque (je maudis, pour rester poli, ceux qui m’ont fait subir ce châtiment).

Il est bon d’exprimer sa haine envers ces flocons du diable, mais j’aurais largement préféré du soleil, pour égayer ma journée.

Sur ce, je vous laisse, et comme j’avais prévu de rester chez moi, pas de risque que je meure ou me ramasse magistralement sur le sol. A ce soir (ou avant) 😘

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s