Humour et méchanceté, une frontière de plus en plus floue ?

Je pense qu’il est bon de commencer par citer les définitions de ces deux termes.

L’humour est, selon le dictionnaire Larousse, « une forme d’esprit qui s’attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité ; marque de cet esprit dans un discours, un texte, un dessin, etc. » La deuxième définition proposée par le dictionnaire est la suivante : « Caractère d’une situation, d’un événement, qui bien que comportant un inconvénient, peut prêter à rire ».

La méchanceté, elle, est « le caractère de quelqu’un de méchant, volonté de nuire, de faire du mal » ou bien le « caractère méchant, malveillant d’un acte, d’un propos ».

A priori, tout oppose ces deux notions. Et en outre, il est assez simple de les différencier dans la plupart des cas, notamment grâce à l’intonation ou, depuis le développement des nouvelles technologies, l’usage d’emojis.

Prenons le mot « pédé ». C’est à la base un terme purement homophobe, qui allie de plus homosexualité et pédophilie, donc entrant clairement dans la définition de la méchanceté. Or, la notion sociologique de « retournement du stigmate » fait que certains homosexuels ne se sentiront pas blessés par ce mot, mais préfèreront en rire et en faire une force. Aujourd’hui par exemple, je me qualifie moi-même parfois de « pédé », ce que certains homos ne feront pas car ils considèrent ce mot comme insultant envers eux, ce qui est vrai en soi. Mais en fait, étant le premier à me moquer de moi (auto-dérision mon amour), ce genre d’insultes ne m’atteint pas, je les prends avec humour, mais elles sont méchantes, c’est indéniable, à moins qu’elles n’aient été prononcées par un.e ami.e dont vous savez la bonté.

J’ai en fait tout simplement rédigé cet article après avoir lu un commentaire sur Facebook. Bon, on va pas se le cacher, ce réseau social n’est pas réputé pour être une terre de générosité et bon nombre de trolls viennent s’y amuser. Et c’est l’un de ces personnages que je suis tombé cette nuit. Les ignorant d’habitude, j’ai cette fois pris la décision de répondre.

Pour faire bref, la vidéo nous contait l’histoire d’un SDF ayant acheté de l’essence avec ses 20 derniers dollars à une jeune femme paumée en pleine route à Philadelphie, sans réseau ni rien. Cette dernière, touchée par l’acte désintéressé de l’homme, met en place une cagnotte qui dépasse largement l’objectif de base, le tout dans le but que ce dernier puisse se reconstruire.

Et c’est là que notre troll arrive, en publiant un commentaire disant que lui, il aurait laissé le « clochard » (l’usage de ce mot est important, d’où l’usage des guillemets) dans sa merde et aurait pris la cagnotte. J’ai au départ souhaité ne mettre qu’une réaction énervée, mais ce genre de propos m’atteint particulièrement. Je lui ai donc répondu que je lui souhaitais de se retrouver un jour paumé en pleine route, sans personne autour, avec un peu de pluie, au cas où.

Car ce commentaire est justement un exemple de la différence entre humour et méchanceté. Ce n’est même pas de l’humour noir ici, malgré la présence de 6 emojis pleurant de rire qui au contraire selon moi accentuaient la méchanceté du propos d’un gars qui ne souhaitait qu’attirer l’attention. Et oui, peut-être qu’en répondant, de l’attention je lui en ai prêté, mais c’est parce que sa méchanceté était pour moi intolérable. Je suis pourtant le premier à dire qu’on peut rire de tout, mais dans ce cas précis, c’était se moquer gratuitement d’un individu en le disqualifiant qui plus est, en utilisant le terme « clochard », bien plus humiliant que « SDF ».

Bref, soyez drôles, faites rire votre entourage. Peut-être ne serez-vous pas toujours compris car l’humour est un art subtil qui doit être manié avec dextérité. Il peut aller loin, c’est même souvent ce qui lui attribue son caractère humoristique, mais ne doit pas se transformer en méchanceté gratuite. Il peut, ou pas, transmettre un message, mais si c’est le cas, ne doit pas atteindre l’intégrité d’une personne, car dans ce cas, ça n’est plus de l’humour, selon moi en tout cas.

Je vous embrasse, et désolé j’ai pas de blague en stock là. La bise sur vos fronts ❤️

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s