Mon futur engagement bénévole (j’espère)

Tout est dans le titre. Je vais ici vous parler d’un projet qui me tenait à cœur depuis des lustres et qui enfin va peut-être se réaliser.

En effet depuis mon coming-out que je vous raconterai cette semaine, j’ai toujours voulu défendre les droits LGBT+, traumatisé par la haine envers les homosexuel.le.s qui envahissait alors la France. Je constatais avec terreur les effets que l’homophobie a concrètement sur ses victimes, qui ont un taux de suicide plus élevé (les chiffres rapportent que les jeunes LGBT ont un taux de suicide environ quatre fois plus important que leurs homologues hétérosexuels). La faute à ces propos, ces violences que subissent les homos, bis et transgenres.

Ce sont ces mêmes actes et paroles LBGTphobes que l’association SOS homophobie cherche à faire disparaître, à l’aide de bénévoles et d’adhérent.e.s partout en France. Ces derniers interviennent dans des classes et tiennent une ligne d’écoute qui permet aux victimes de témoigner, ou tout simplement de bénéficier d’une écoute et de conseils qui peuvent leur venir en aide.

Je me fais pas mal de scénarios dans ma tête depuis que tout ça se concrétise. Je m’imagine par exemple devant une classe de lycéens, en train de leur expliquer que l’homophobie tue, que de simples mots, le harcèlement ou le fait de tabasser ses camarades prétendument homos peut les mener au suicide, sachant qu’en parler à sa famille voire à des ami.e.s, est un véritable parcours du combattant.

Mais ce qui « m’inquiète » le plus, c’est les appels reçus. J’imagine un gosse de 9 ans, me dire que « son papa il déteste les pédés » mais que ce petit se sent attiré par les garçons. Que dire ? Que son père est un con ? Non, pas vraiment… mais quoi alors ? Lui dire que c’est une passade ? Hors de question, depuis quand on reprend les arguments de celles et ceux que ne nous apprécient pas vraiment ? Lui demander s’il a de la famille proche, d’un âge similaire au sien, avec qui il pourrait en parler ? Peut-être. En tout les cas, ça me taraude.

C’est pour moi une mission des plus importantes, qui donnera du sens à ma vie, et qui, je l’espère, rendra celle des personnes à qui je viendrai en aide plus agréable.

Je vous embrasse ❤️

Une réflexion au sujet de « Mon futur engagement bénévole (j’espère) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s