Je hais mon subconscient (spéciale amour)

Salut tout le monde !

Je vous avais déjà parlé dans un article d’un cauchemar qui avait en quelque sorte initié l’histoire de ma relation filiale.

Mais ici, c’est de rêves dont je vais parler, ces rêves qui vous donnent envie d’insulter la Terre entière pour n’avoir connu que des créations de votre cervelle pendant une nuit.

L’éternel célibataire que je suis ne cherche pas spécifiquement à trouver l’amour. Cependant, je ne le refuserais pas non plus, avide de découvertes, j’aimerais voir ce que ça donne, même pendant une semaine (bon, un peu plus, allez, on va dire un mois).

Que trouve donc mon subconscient de mieux à faire que de m’inventer des relations amoureuses ou du moins qui le deviendraient peut-être ? Rien, nada, niet, nothing. C’est l’affront qu’il me fait souvent subir et en particulier cette nuit.

Dans un contexte assez étrange, ma sœur accompagnée d’un type de ma promo que je déteste et moi, sur un quai de métro, avançons sur le quai lorsqu’un bel hidalgo arrive. Je laisse donc l’autre con et ma sœur avancer et suit le rythme de marche de cet inconnu (mes pulsions sexuelles n’étant pas qu’une création onirique pour le coup), qui allait dans la même direction. Cette direction, c’était d’ailleurs les rails du métro, mais il n’y avait pas un chat, il devait faire nuit.

Alors que nous marchions côte à côte, sans nous parler, voilà qu’il se met à me prendre par la taille, sentant sûrement lui aussi la tension électrique qui régnait. Adorant les hommes avenants (comme le dirait Tove Lo « I’m better if they blunt », citation extraite de sa chanson « Bitches »), je dirige ma main vers son bas-ventre. Il prononce alors cette phrase « On verra après », que j’ai prise comme un « Apprenons à nous connaître avant ». Puis nous parlons, toujours sur les rails de ce métro, sans même savoir où sont les deux autres (en espérant pour ma soeur qu’il ne se soit pas passé la même chose avec le personnage qui ne servait à rien dans ce rêve, elle mérite mieux).

Puis c’est le réveil… je tente de me rendormir, pas moyen, il ne reviendra pas. Cet article aura au moins pour intérêt de m’en faire garder le souvenir, en attendant que « ça me tombe dessus ».

Sur ce, bon week-end, la bise ❤️

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s