Emeline

Elle aurait pu s’appeler Eglantine,

Mais ça fait pas vraiment prénom de « Queen ».

Elle qui est la reine de ma vie, celle qui en fait une féerie.

C’est ce genre de personne qui vous enchante la plus sombre des journées,

En vous faisant planer dans une ambiance riante.

Emeline, qu’aurais-je été sans toi ? A part une vaine coquille vide ?

Peut-être une coquille vide, certes, mais qui de toi aurait été avide.

Mais non, je suis un jeune homme, qui ne te connaît malheureusement que depuis deux ans.

Néanmoins ces deux années, et notamment la dernière, furent des plus enchanteresses.

Car quoi de mieux pour éclairer mon chemin de vie qu’une déesse ?

Rien. Et tu es tout.

Sur ce bisous. Et puisse l’année à venir être synonyme de plaisirs gastronomiques et de rires.

(Ce poème a été écrit avec un flingue sur la tempe, signé son auteur qui va rester en vie :p et je m’excuse d’avance auprès de toutes les Eglantine).

Dédicace suivante

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s